Faut-il s’inquiéter des liens en provenance de site étrangers ?

Faut-il s’inquiéter des liens en provenance de site étrangers ?

Recherche de liens étrangers

Les liens en provenance d’autres sites améliorent le référencement de votre site. Pourtant, comme Google référence les sites en fonction de la pertinence de leur contenu et des mots-clés, certains s’inquiètent de l’impact négatif des liens provenant de sites étrangers. Google les a récemment rassurés en confirmant qu’un lien, peu importe sa langue ou sa nationalité, avait toujours le même effet en matière de référencement.

Un problème de référencement

Ce qui inquiète principalement les webmasters et autres experts SEO dans cette question des liens provenant de sites étrangers, c’est de savoir s’ils ne vont pas être contre-productifs en matière de référencement naturel.

Effectivement, les algorithmes de Google référencent les sites et utilisent de nombreux critères pour déterminer l’ordre de présentation des résultats. Parmi ces critères, la popularité de la page en est un de grande importance et cette popularité est notamment calculée grâce au nombre de liens provenant d’autres sites.

Grâce à ce système, Google peut facilement mettre en avant une page dont le contenu semble faire référence puisqu’il est cité par de nombreuses autres pages. Seulement, si les pages qui intègrent un lien vers votre site sont dans une autre langue, est-ce que cela ne finira pas par être contre-productif ? Puis, plus largement, si votre site est, par exemple, largement cité par des opposants à vos idées, cela ne finit-il pas par l’associer au champ de recherche Google de vos opposants ?

Quel impact ont les mots-clés étrangers ?

À cette crainte de voir le contenu de son site mal référencé par Google parce qu’il est trop souvent cité par des sites opposés au votre s’ajoute, dans le cadre d’un lien provenant d’un site étranger, la barrière de la langue.

En effet, beaucoup de webmasters à travers le monde s’inquiètent fréquemment de découvrir des liens vers leur site provenant de l’étranger et dans des articles dont ils ne comprennent pas la langue. Ils sont alors dans l’incapacité de vérifier le contenu de l’article en question et peuvent craindre d’y être associé.

Cette crainte est assez légitime puisqu’elle peut réduire l’impact de leur travail pour optimiser leur référencement naturel. D’ailleurs, si de telles interrogations existent, c’est en grande partie parce que les algorithmes et le fonctionnement exact du référencement sur Google sont tenus secrets pour éviter que leur fonctionnement ne soit trop facilement détourné. Il est donc légitime de se poser la question du véritable impact des liens étrangers.

Google ne discrimine aucune langue

Il y a quelque temps, un webmaster indien a posé la question sur twitter à John Mueller, Webmaster Trend Analyst chez Google. Cette question n’était d’ailleurs vraiment pas anodine puisqu’elle a été posée quelques jours après l’annonce de Google d’intégrer à son algorithme principal Penguin, un algorithme secondaire qui pénalise les sites qui veulent améliorer artificiellement leur référencement en créant des liens sur des sites satellites vers le site à promouvoir.

La réponse de John Mueller avait été on ne peut plus claire puisqu’il a répondu « la qualité des liens ne dépend pas de leur nationalité ou de la langue qu’ils parlent ». Il a même rajouté un peu plus tard, alors qu’on lui demandait si un lien d’un site espagnol pût améliorer le référencement d’un site norvégien : « Bien sûr. Pourquoi pas ? Les gens s’inquiètent de liens provenant de sites qu’ils ne peuvent pas lire, mais ce n’est pas toujours une mauvaise chose ».

Bien que John Mueller n’ait pas affirmé qu’il ne pouvait jamais y avoir de conséquences néfastes en matière de référencement dans le cas d’un lien provenant de l’étranger, il a tout de même rassuré l’ensemble de la communauté SEO sur la question en affirmant que non, Google ne discrimine pas un contenu et sa crédibilité en fonction de sa langue.

Le fonctionnement du référencement est beaucoup plus complexe

En réalité, si cette question des liens provenant de sites étrangers préoccupe les webmasters du monde entier, chacun reconnaît aisément qu’il n’y a pas vraiment de raison valable de se la poser. En effet, comment justifier que Google puisse moins bien référencer un site sous prétexte qu’il est cité par des sites étrangers ?

Non seulement Google perdrait là l’occasion de se placer comme un service mondial, mais il serait également obligé de moins bien référencer des sites qui font pourtant l’unanimité. Combien de médias à travers le monde entier doivent publier un lien vers le site de la maison blanche à chaque fois qu’une information importante y est publiée ? Surement des dizaines de milliers et il serait impensable de pénaliser le site de la maison blanche pour une raison aussi absurde.

De plus, si les webmasters inquiets le sont principalement parce qu’ils ne comprennent pas la langue en question, ce n’est pas le cas de Google. Certes, les robots de Google ont encore des progrès à faire, mais ils existent dans presque toutes les langues et seront sans doute bientôt capables de juger de la pertinence d’un contenu sans se soucier de la barrière de la langue.

L’avenir des algorithmes de référencement de Google est très incertain et l’entreprise communique toujours peu d’informations au sujet de leur contenu exact. En revanche, si une chose est sure, c’est que Google a pour objectif de transcender les langues et les cultures, certainement pas d’en faire un outil de discrimination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *