Talk To Books : comment l’IA et le langage naturel vont changer le SEO

Talk To Books : comment l’IA et le langage naturel vont changer le SEO

Talk to Books, de Google

En avril 2018, Google a présenté son nouvel outil de recherche basé sur l’intelligence artificielle, Talk To Books. Cet outil est, pour l’instant, limité à la recherche de contenu au sein de livres numérisés, mais son application et son fonctionnement annoncent de nombreux changements, tant dans le futur de la recherche Internet que dans les métiers du SEO.

Comment fonctionne Talk To Books ?

Talk To Books, littéralement « parler aux livres », est la première application concrète des recherches de Google en matière d’intelligence artificielle mise au service d’un de leurs moteurs de recherche. Son fonctionnement est supposé être plus simple puisqu’il favorise l’utilisation de phrases naturelles plutôt que de mots-clés.

Le fonctionnement de Talk To Books est basé sur les récentes améliorations des algorithmes qui ont considérablement progressé en matière de compréhension du langage naturel, notamment grâce au vecteur de mots. Cette méthode de vecteur de mots a permis aux algorithmes de se familiariser avec les relations entre les mots, notamment grâce à l’étude de milliers de livres numérisés.

Pour comprendre les langues, il faut comprendre qu’elles fonctionnent toujours comme un ensemble. Des mots isolés prendront des sens différents, et même contraires dans certaines circonstances de syntaxe. Google a donc entrepris de cartographier les langues, principalement l’anglais pour le moment, pour apprendre à leurs algorithmes à s’adapter aux différents modèles de phrases. Ainsi, l’intelligence artificielle de Google ne comprend plus les phrases en fonction des mots qui les composent uniquement, mais parvient désormais à en saisir l’idée qui les articule.

Pourquoi développer un tel outil de recherche ?

Talk To Books est un outil assez déroutant dont l’utilité principale peut mettre un peu de temps à apparaître. À la première utilisation, on a, paradoxalement, du mal à formuler une requête en langage naturel. Au bout de quelques essais, on comprend enfin que Talk To Books n’est pas vraiment un outil de recherche.

En fait, Talk To Books se rapproche presque davantage de l’outil de conversation. Vous parlez, et Google vous répond avec des extraits de livres. Certes, c’est dans le nom même de l’outil, mais cela exige une approche différente dont nous avons perdu l’habitude. Parce que c’est bien de cela qu’il est finalement question : Google veut faire évoluer nos habitudes.

Depuis quelques années, Google s’est très largement investi dans la question de la recherche sur téléphone mobile. Le moteur de recherche a même annoncé au début de l’année 2018 que la recherche vocale prendrait de plus en plus d’importance. Talk To Books s’inscrit dans cette évolution de la recherche en essayant de la rapprocher de plus en plus du langage naturel pour que vous ayez une conversation avec Google et qu’il réponde ainsi à vos questions.

À quoi ressemblera le moteur de recherche de demain ?

Même si on ne peut qu’émettre des hypothèses pour le moment, il semblerait que Google souhaite réduire de plus en plus l’utilisation de la recherche par mots-clés. Cette évolution nécessite une grande amélioration des algorithmes de Google qui doivent, comme nous l’écrivions plus tôt, apprendre tous les rouages infiniment complexes des langues et de leur évolution permanente, mais cela exige aussi un changement dans les habitudes des utilisateurs.

Ce changement dans les habitudes des utilisateurs s’opère lentement, mais surement, notamment avec l’importance croissante de la recherche vocale. Effectivement, Google n’a eu de cesse d’encourager l’utilisation de la recherche vocale, d’abord à travers son application mobile, puis avec son assistant vocal intégré au système d’exploitation Android. Aujourd’hui, la recherche vocale fait un pas supplémentaire avec l’assistant vocal Google qui s’installe chez vous pour vous aider à gérer votre maison.

Le moteur de recherche de demain abandonnera donc petit à petit l’usage systématique des mots-clés et se présentera davantage sous la forme d’une intelligence artificielle capable de tenir une conversation avec l’utilisateur durant laquelle il se servira des millions de sites référencés et des milliards d’informations à sa disposition pour répondre à toutes les questions qui lui seront posées.

Quel avenir pour le référencement ?

Comme à chaque innovation de Google, que ce soit un changement dans ses algorithmes ou un nouveau produit, les réactions sont nombreuses dans le monde des experts SEO. Chacun y va de son hypothèse quant aux nouvelles techniques de référencement disponible et l’arrivée de Talk To Books ne fait pas exception.

Seulement, pour une fois, les experts SEO sont à peu près unanimes sur les conséquences d’un tel outil. Déjà, parce que le passage d’une recherche basée sur le langage naturel plutôt que l’utilisation de mots-clés a été amorcé par Google il y a plusieurs années. Ensuite, parce que chacun connaît les intentions de Google en la matière : le moteur de recherche veut devenir toujours plus efficace et offrir une utilisation intuitive.

Alors, le monde du SEO va devoir s’adapter et n’aura pas d’autre choix que d’augmenter encore la qualité du contenu produit. L’utilisation du langage naturel forcera les rédacteurs à produire du contenu de meilleure qualité qui, non seulement répondra à la requête de l’utilisateur, mais approfondira suffisamment le sujet pour répondre aux exigences de liens thématiques de l’intelligence artificielle.

Finalement, de manière assez paradoxale, l’arrivée de l’intelligence artificielle dans le monde du référencement et du SEO nous forcera tous à humaniser davantage nos contenus pour qu’ils permettent à chacun de transformer sa recherche Internet en conversation avec Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *