Alimentation en entreprise : le point faible du secteur privé ?

Alimentation en entreprise : le point faible du secteur privé ?

Un homme d'affaire entrain de manger une salade

Il existe une multitude de problèmes qui minent les entreprises. Parmi ceux-ci, les problèmes liés à l’alimentation constituent l’un des plus grands points faibles du secteur privé. Malheureusement, peu d’entrepreneurs sont conscients des véritables conséquences que peuvent avoir ces problèmes sur le rendement de leur entreprise.

Quels sont les problèmes que rencontrent les entreprises en matière d’alimentation ?

En matière d’alimentation, les entreprises sont confrontées à de multiples difficultés. Il s’agit d’abord du problème lié à l’accès à la nourriture. Toutes les entreprises ne disposent pas d’un système de restauration où les employés peuvent aller se ressourcer pendant les heures de pause.

Ainsi, ces derniers doivent la plupart du temps sortir des locaux afin de prendre leur pause déjeuner. Ce comportement peut avoir des effets néfastes sur la productivité de l’entreprise. D’une part, la grande majorité des employés qui sortent des locaux dépasse toujours l’heure impartie pour la pause. D’autre part, ils arrivent souvent épuisés sur leur lieu de travail et n’arrivent pas à être productifs. C’est donc un problème qui peut sur le long terme avoir de très lourdes conséquences sur le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Conscients de cela, de nombreux entrepreneurs ont recours à des traiteurs d’entreprise. C’est une solution qui se révèle très efficace pour régler le problème d’accessibilité de la nourriture. Qui plus est, elle permet de pallier le second problème auquel les entreprises sont confrontées. Il s’agit notamment de la mauvaise alimentation. Si vous désirez opter pour cette solution, les produits de Jetsaveurs.com vous conviendront parfaitement. Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans la livraison de plateaux-repas, buffets, cocktails et box. Les conséquences d’une mauvaise alimentation (alimentation trop riche et trop pauvre) en entreprise sont nombreuses.

Un réveil dans une assiette

La perte de main-d’œuvre qualifiée

D’après les investigations menées par l’OMS, la principale cause de décès dans le monde, ce sont les maladies cardiovasculaires. Ce type de maladie est à l’origine de 1,5 million de décès chaque année, soit 31% du taux de mortalité mondiale. Toujours d’après cette organisation, la cause majeure des maladies cardiovasculaires est la mauvaise alimentation. Ainsi, les mauvaises habitudes alimentaires sont réellement l’une des plus grandes causes de décès dans le monde.

La mauvaise alimentation peut donc avoir un effet désastreux sur les entreprises. Une entreprise qui perd ses meilleurs employés ne saurait accroître son chiffre d’affaires. Par ailleurs, même si la perte de la main-d’œuvre n’est pas une conséquence immédiate de la mauvaise alimentation, cette dernière accroît tout de même les risques d’obésité et de maladies chroniques.

Ces risques peuvent à eux seuls nuire inéluctablement à la productivité au sein de l’entreprise. Les coûts médicaux liés aux problèmes de surpoids entraînent en effet une perte de productivité de 3,9 milliards d’euros environ. Cela correspond à environ 39,2 millions de journées de travail perdues.

Les troubles du comportement

Notez que les employés passent plus de temps sur leur lieu de travail que chez eux. Ainsi lorsque leur alimentation est trop pauvre, plusieurs d’entre eux expriment un besoin de consommer beaucoup plus de sucreries afin de compenser leur déficit en calories. Un tel comportement n’est pas sans risque. Sachez que le sucre est très addictif. Il n’est donc pas rare de voir des employés se gaver de sucreries sur leur lieu de travail.

D’après certaines recherches scientifiques, une trop forte consommation de sucre entraîne une réaction inflammatoire dans tout l’organisme. Cette inflammation contribue à l’augmentation du niveau de stress, d’anxiété et même de dépression.

Quelles sont les solutions pour garantir une bonne alimentation en entreprise ?

La solution la plus efficace qui s’offre à vous est de faire appel à un traiteur d’entreprise. Ce professionnel propose en effet des plateaux repas, snacking et box adaptés aux différents régimes. Il est en mesure de combler vos attentes en matière de qualité culinaire. Mieux, il propose des plats divers et variés qui sont sains et équilibrés. C’est donc un excellent moyen pour garantir la santé de vos collaborateurs. Toutefois, vous avez également le choix entre plusieurs solutions qui vous seront tout de même utiles.

Optez pour un distributeur

Un distributeur permettra une meilleure restauration pour vous et vos collaborateurs. Toutefois, vous devez absolument éviter les friandises et les barres chocolatées. Privilégiez plutôt les smoothies, les fruits, et les oléagineux tels que les noisettes, les amandes et les noix du Brésil. Vous pouvez également opter pour des barres de céréales sans sucre. Vous pouvez notamment installer un distributeur de boissons. Cependant, nous vous conseillons d’opter uniquement pour des sodas zéro sucre.

Donnez quelques conseils à vos collaborateurs

La sensibilisation de vos collaborateurs est d’une importance capitale. Assurez-vous d’effectuer une communication régulière avec eux sur les dangers d’une mauvaise alimentation ainsi que sur les bienfaits des repas équilibrés. Informez-les sur la manière dont ils doivent se nourrir et sur l’importance de commencer leur journée par un petit déjeuner. Pour ce faire, vous avez le choix entre plusieurs options. Vous pouvez en effet vous servir des affiches, des flyers ainsi que du mailing.

Vous pouvez même dédier des journées à la sensibilisation de vos collaborateurs en faisant appel à des professionnels de la santé (nutritionnistes). Ces derniers pourront les entretenir sur la nécessité d’une alimentation équilibrée. Toutefois, il est impératif que vous ayez vous-même quelques notions en matière d’alimentation équilibrée.

Une salle détente et repas en entreprise

Comment manger équilibré ?

Tout commence par le petit déjeuner. C’est un repas indispensable qui se doit d’être complet, car il conditionne la suite de votre journée. Il représente en effet 30% des apports de la journée. Un petit déjeuner est composé d’une boisson, d’un produit céréalier, d’un laitage, de fruits et d’un peu de sucre ou de gras (beurre).

Le déjeuner, quant à lui, doit idéalement être composé d’une entrée ainsi que d’un plat composé de 100 à 150 g de viande, d’œufs ou de poisson. Il doit être également composé d’environ 200 g de légumes, de 50 à 100 g de féculents cuits, d’un laitage et d’un fruit. Enfin, le goûter n’est pas obligatoire. Il permet simplement de mieux répartir l’apport en énergie de la journée. Toutefois, il doit être composé de fruits, de céréales et de laitages.

Il faut cependant noter qu’il n’est pas toujours possible de respecter à la lettre un tel régime alimentaire, surtout quand on est fonctionnaire. Même si vos collaborateurs n’arrivent pas à s’y tenir rigoureusement, ils ne doivent surtout pas rater de prendre un petit déjeuner équilibré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *