Textile publicitaire : quelle technique choisir ?

Textile publicitaire : quelle technique choisir ?

Des filles entrain de disposer des visuels sur un t-shirt blanc

Pour optimiser leur stratégie de communication, de nombreuses entreprises choisissent l’utilisation du textile publicitaire. Ce support dynamique aide à véhiculer le logo ou le slogan d’une marque afin de booster l’image de cette dernière. Pour obtenir les accessoires personnalisés, plusieurs techniques d’impression sont utilisables suivant le choix du commanditaire. Voici un article qui fait le point sur chacune de ces techniques pour faciliter votre choix.

La sérigraphie, star des impressions textiles personnalisées

Cette technique d’impression est très utilisée sur des supports textiles comme les casquettes, les t-shirts, les vestes ou les maillots. Le principe est d’interposer un écran entre le support textile et l’encre. En exerçant une très forte pression sur le pochoir en contact avec le textile, le marquage est réalisé. La sérigraphie convient pour réaliser du marquage en grande série.

La quantité importante d’encre nécessaire à la sérigraphie permet d’obtenir des couleurs intenses avec des motifs bien opaques. Par ailleurs, les motifs ainsi imprimés ont une bonne durabilité. En faisant appel à un professionnel expérimenté dans la confection de textiles publicitaires personnalisés, à l’instar de Lamanufacture-Bordeaux.com, vous pourrez obtenir des vêtements sérigraphiés à l’image de votre entreprise. Il vous suffira de spécifier l’article à customiser, tout en fournissant les éléments graphiques nécessaires. Vous indiquerez bien entendu les tailles, les couleurs et les quantités relatives à votre commande.

La sérigraphie est une technique relativement économique, car les coûts de production diminuent quand le nombre d’articles commandés est élevé. Toutefois, cette technique ne permet pas l’impression des détails trop fins. Elle ne permet ni la reproduction des photos ni la réalisation des dégradés.

Une personne entrain d'imprimer un textile

Le flocage

Il s’agit d’une autre technique rencontrant beaucoup de succès dans son domaine. Elle consiste à utiliser le transfert thermique pour déposer les petites fibres du visuel choisi sur le textile. Un grand avantage du flocage est qu’il est compatible avec toutes sortes de textiles. En outre, le flocage permet de travailler sur des zones normalement inaccessibles à la majorité des autres méthodes. Le col de chemise est l’exemple le plus probant.

Si vous souhaitez un lettrage ou des motifs simples qui durent, il s’agit de la meilleure solution d’impression à envisager. Enfin, le flocage est très économique pour réaliser des petites et moyennes séries. Son principal inconvénient est que la reproduction des petits détails et des dégradés de couleur est impossible. Très peu de couleurs peuvent aussi être utilisées.

L’impression numérique directe sur textile (DTG)

Cette méthode assez récente utilise une technologie de jet d’encre aqueux pour imprimer sur un tissu tout type de visuel publicitaire, quelle que soit la taille. L’injection de l’encre dans le tissu permet de préserver la luminosité des couleurs sur une longue période.

Qu’il s’agisse de polos, de débardeurs, de sweats ou encore de tote-bags, l’impression numérique directe garantit une très grande précision des motifs. Les dégradés, ainsi que la complexité des contours, sont fidèlement reproduits. Cependant, toutes les catégories de textiles ne sont pas concernées. Il s’agit uniquement ici des tissus composés d’au moins 80% de coton.

Les commandes conviennent pour les petites et moyennes séries, car la vitesse de production est relativement lente. Pour des impressions sur tissus colorés, les tarifs pratiqués sont généralement plus élevés que lorsqu’il s’agit de textiles blancs.

La broderie

Elle permet de créer des motifs en relief sur le textile choisi en utilisant des fils colorés. Le rendu obtenu est chic et haut de gamme. Il est aussi caractérisé par une très grande longévité. Ce marquage convient particulièrement pour personnaliser les supports épais comme les chemises, les tabliers, les sweats ou les vestes.

Les éventuels visuels à broder doivent être étalés sur une surface raisonnable (idéalement inférieure à 25 cm²). Les motifs à réaliser doivent être assez simples et ne nécessiter que l’usage de quelques couleurs. Enfin, la broderie est relativement coûteuse et implique généralement un minimum de 10 pièces à commander.

Chaque méthode d’impression possède ses avantages et inconvénients. À vous de déterminer précisément les besoins et contraintes de votre stratégie publicitaire pour pouvoir bénéficier de prestations sur mesure auprès d’un imprimeur qualifié.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *